Le Daleth

Le Daleth est la porte, le passage, l’ouverture qui mène d’un monde à un autre !

image002

La porte marque le seuil de deux univers. Non seulement elle est le passage, mais elle invite à le franchir. Une porte peut s’ouvrir ou se fermer. Elle délimite un habitat où se regroupent ceux qui sont liés.

Le Daleth ד est la quatrième lettre de l’alphabet hébreu. Sa forme est constituée par deux lignes formant un angle droit, représentant un homme courbé, avec un point à l’angle, symbolisant la conscience de l’ego. Courbé, en position d’humilité, le mot daleth vient de la racine dal signifiant vacillant, chancelant.

Cette lettre évoque l’affaiblissement, l’appauvrissement. Elle nous enseigne qu’il nous faut sur notre chemin de pèlerin ouvrir bien des portes à l’extérieur comme à l’intérieur de nous même, pour nous découvrir et exprimer le nom unique qui est en nous. Les portes à passer en se faisant pauvre, c’est-à-dire en lâchant l’ancien à chaque fois que cela sera nécessaire, en renonçant à ses masques, ses rancunes, ses croyances, ses attachements, ses joies et ses peines.